...
...

dimanche 11 juillet 2010

TROUS AUX PÔLES DES PLANÈTES

_________________________________________
Jusqu'à présent, nous n'avions pas de photos montrant qu'il existe aussi une ouverture aux pôles de la Lune. le 20 Mai 2010, nous avons reçu d'un très aimable internaute, dont le pseudonyme est Kukulkan.., la missive remarquable suivante :

----- Original Message -----
From: Kukulkan...
Sent: Thursday, May 20, 2010 3:50 PM.
Subject: Bien le bonjour à vous.

Cher Fred IDYLLE,

Je tenais tous d'abord à vous remercier pour votre formidable travail d'investigation, ainsi qu'à la superbe mise en page de vos articles.

Depuis quelques années déjà, je parcours votre site et je me permets de vous transmettre ma maigre contribution à celui-ci. Après avoir passé des heures à explorer le contenu de Nasa World Wind, que vous devez connaître, je relève une curieuse anomalie au pôle sud de la lune.

En effet, outre la censure omniprésente..., on peut déceler le scintillement du soleil interne, à travers un arrondi d'une lumière jaune :

Je dispose de centaines d'autres clichés de toute sorte : cratères, constructions, routes... etc. Si ça vous intéresse je peux vous compacter le tout en format.rar et vous les transmettre.

Encore merci pour tout, vous êtes à n'en pas douter un grand savant de notre époque.

Mes plus sincères salutations et à bientôt.

Kukulkan...

Merci donc à Kukulkan, pour sa formidable découverte, due en partie au fait que la photo est en couleur, alors que si elle était en noir et blanc, on y verrait pas grand chose.

Analysons cela de plus près :

Pas besoin d'être un super spécialiste de la photographie, pour déceler que le rectangle noir placé au centre, n'est, que pour camoufler le trou central, déjà d'ailleurs couvert par une plaque blanchâtre presque carrée, qui cependant n'a pas réussi à arrêter les puissants rayons de la lumière centrale.

Donc, vive la couleur, qu'ARTivision a franchement adoptée depuis belle lurette.

Le 22/05/2010, nous avons reçu aussi du même internaute, la photo suivante :


Analysons aussi cela de plus près :


De plus, il est clair que cette photo a été prise avant la précédente, car , le beau rectangle noir n'existe plus, ce qui est le signe absolu d'une manipulation photographique flagrante.

C'est à vous, qu'il appartient maintenant, de juger tout cela.

En ce qui concerne Mars, nous n'avons pas, bien sûr, de document illustrant la vie à l'intérieur, mais seulement les images montrant la luminosité extraordinaire venant du Soleil central, au travers des régions polaires :

En effet, voici une photo de la planète Mars qui a vite été oubliée à l'époque, par les astronomes peu curieux ( c'est aussi ce que l'on appelle la politique de la bouche cousue...), où l'on voit clairement la calotte polaire de Mars, qui brille souverainement, alors que la région concernée est dans l'ombre :


Nous insistons alors, sur le fait que cette photo ne vient pas de la NASA (qui camoufle et verrouille absolument tout cela), mais du télescope du Pic du Midi en France.

Il y a aussi cette extraordinaire photo de Mars , prise le 31 Août 2003, par le "Griffith Satellite Observatory", lors de la fameuse opposition de 2003, où Mars était alors au plus près de la Terre à environ, 56 millions de km :


Nous insistons encore ici, sur le fait que cette photo ne vient pas, non plus, de la NASA , et était visible sur le site suivant qui n'est hélas n'est plus fonctionnel, et tout a disparu totalement.


Il est évident qu'une telle photo ne fut jamais diffusée dans les médias spécialisés dans les photos de l'espace, et pour cause. Aucune de ces revues bien connues qui ont pignon sur rue, n'a osé en parler, même à titre de curiosité, car leurs journalistes n'ont aucune explication orthodoxe à présenter, sur le cas de cette incroyable brillance du pôle sud de Mars. Alors, il est préférable dans ce cas de se taire et de fourrer la tête sous le sable comme l'autruche pour ne pas voir l'inexplicable.

Il nous faut donc tout faire pour contacter le Griffing Observatory à http://www.griffithobs.org/, afin de retrouver les références exactes de cette incroyable photo, qui est placée chez ARTivision à :


Une aide très précieuse pourrait venir d'un internaute (qui écrit bien l'anglais ou un de ses amis), dans le fait de contacter, le Griffing Observatory, pour voir ce que cet organisme officiel, répondrait au sujet de cette photo extraordinaire.

En ce qui concerne Jupiter, que les sanvants croient être une planéte gazeuse, nous avons pas beaucoup de photos, si ce n'est celle-là, qui est peu significative:


Mais, il y a tout de même mieux :


Nous voyons là, en plus des impacts de la comète Shoemaker-Levy 9 en 1994, que les deux pôles de Jupiter brillent d'une manière extraordinaire, et on n'a jamais expliqué cela, dans les médias qui ont pignon sur rue.

Mais, même si Isis, ne parle pas de Saturne, nous ne résistons pas au plaisir de vous transcrire aussi ceci :

En effet en Février 2005, plusieurs internautes vigilants, nous ont adressé l'information suivante tirée des sites :


Découverte d'un Point chaud inexpliqué sur Saturne :
Des astronomes ont découvert sur Saturne un phénomène climatique encore inconnu dans le système solaire : il s’agit d’un vortex polaire chaud situé au pôle sud de la planète aux anneaux. Glenn Orton (JPL) et ses collègues ont repéré ce point chaud grâce au télescope terrestre Keck(du Mont Mauna Kea, à Hawaii) et attendent désormais les observations de la sonde Cassini pour mieux comprendre cette curiosité.

Ces travaux sont publiés aujourd'hui dans la revue Science.

Sur Terre, ces vortex se forment dans la stratosphère, au-dessus de l’Arctique et de l’Antarctique. La différence de température entre les hautes et les moyennes latitude crée un courant circumpolaire qui isole les masses d’air froides. En Antarctique ce vortex polaire contribue à la destruction de la couche d’ozone pendant l’hiver. Au pôle nord le vortex envoie de l’air froid sur le nord de l’Amérique.
Que ce soit sur Terre, sur Jupiter, Mars ou Vénus, partout où ils ont été observés ces vortex polaires sont plus froids que l’air environnant. Sauf sur Saturne. Le pôle sud y est déjà particulièrement chaud – il est exposé au Soleil depuis 15 ans. Pourtant, à 30° de latitude du pôle les chercheurs ont repéré un point encore plus chaud.
Il pourrait s’agir d’une concentration de particules absorbant la lumière du Soleil "coincée" dans la stratosphère. Cependant l’explication est insuffisante. Pour comprendre la formation de ce vortex les astronomes attendent le passage de Cassini et l’observation de cette zone par son spectromètre à infrarouge (CIRS) en mars et mai prochains.

Fin de citation

Le 09/02/05, nous avons pensé que Cassini a eu largement le temps de photographier le pôle sud de Saturne et l'image suivante n'a rien de particulier qui puisse nous émerveiller :


Cassini a-t-il mis, au bon moment, un filtre noir pour ne pas être "ébloui" par une lumière trop génante venue du pôle sud de la planète ? A vous de juger.

Mais terninons cette affaire de pôles qui brillent par le fait que, pour le site ARTivision , la "cerise sur le gâteau" , nous est venue alors de l'Espace. En effet le 04/07/04, nous avons reçu d'un aimable internaute, ces 4 images du satellite de Saturne Titan (5150km) ( plus gros que Pluton ( 2280km ) et même que Mercure (4960 km) ) filmé en fin Juin 04, par la sonde américaine Cassini Huygens lancée le 15 Octobre 1997 de Cap Canaveral Air Force Station, en Floride :

Comme vous l'avez sûrement remarqué, ce qui surprend grandement sur ces les premières photos de Titan, c'est le point extrêmement lumineux que l'on aperçoit au bas de la planète, et, vu sa grosseur, ce point correspond en fait, à un disque superbement lumineux gigantesque.

Mais voyons cela, de plus près, sur l'image de couleur bleue :


Pas besoin de dire que c'est cet œil surprenant de Titan , extrêmement brillant , qui nous interpelle ci-dessus et où l'on voit nettement juste en-dessous une sorte réverbération sur les couches de l'atmosphère de la planète prouvant que cette luminosité vient de l'intérieur . (voir le bout de la flèche rouge).

Cette super photo , a pourtant, été oubliée, dans presque tous les reportages et films sur Titan. Vérifiez vous même, et posez-vous la question de savoir pourquoi ?

Il faut aussi remarquer surtout, que c'est parce que la sonde Cassini Huygens avait été mise au point par plusieurs nations, dont l'Allemagne , la France et l'italie , que ces pays et d'autres, ont eu un accès direct en temps réel aux informations de la sonde. Donc la NASA a été prise de court et n'a pas eu le temps de nous cacher ce disque extrêmement lumineux qui est apparu au Pôle sud de Titan.

On pourrait alors se demander, si, au Pôle Nord de Titan, il existe aussi un tel disque lumineux ? Hélas, nous sommes d'abord tombés, sur cette image du pôle nord de cet astre, où subsiste une ombre notoire très génante, comme si l'on tenait à cacher quelque chose :


Mais, le 14 Janvier 2010, super hasard, est venu une fois de plus à notre secours, car en pénétrant occasionnellement, dans le site :

, à la rubrique concernant Titan ( faire bouger l'ascenseur à côté de GO jusqu'à Titan) et alors on y découvre dans le tableau n°1 de 12 clichés, cette extraordinaire image :

.


, avec comme explication en dessous : Reflection of Sunlight off Titan Lake.
.
Pas mal du tout n'est-ce pas, surtout si l'on sait que le Soleil est très loin de là, et que sa lumière devrait arriver à bout de souffle à cet endroit, d'après les dires des savants officiels... Il se pourrait aussi que l'on ait inversé l'image, pour des raisons que nous ignorons, et que ce soit encore ici, le Pôle sud, déjà vu, sur l'image en bleu.

Cependant nous vous invitons donc, encore une fois, à bien revoir cet Oeil surprenant de Titan , extrêmement brillant , qui nous interpelle ci-dessus.
.
Fin de la quatrième digression .